PRINTEMPS ARABE : PERSPECTIVES ECONOMIQUES ET SOCIALES D'UNE MUTATION POLITIQUE MAJEURE DANS LES ECONOMIES EN TRANSITION

Abdellfattah Ammous

Abstract


Depuis la décennie 1970, les pays arabes traversent des périodes difficiles, instables marquées par des causes exogènes (crise économique) et endogènes (dictature, stagnation économique, déséquilibres sectoriels, régionaux, chômage et détérioration du pouvoir d'achat). Des soulèvements populaires ont éclaté des 2011 (Tunisie, Egypte, Yémen, Syrie) durant les cinq dernières années, la Tunisie a pu réussir une transition démocratique (prix Nobel de la paix 2015). Mais elle accuse une situation économique et sociale difficile (chômage, déflation, endettement). Des perspectives sont à reréfléchir (restructuration, libéralisation, partenariat, gouvernance).

Full Text:

PDCGS NO 43 P 175


DOI: http://dx.doi.org/10.15551%2Flsgdc.v43i2.1127

Refbacks

  • There are currently no refbacks.