GESTION PARTICIPATIVE DURABLE LOCALE DES DECHETS MENAGERS, OU RESILIENCE DES VILLAGES DE MONTAGNE FACE A LA DEGRADATION DU CADRE DE VIE. CAS DE LA COMMUNE DE BOUZEGUENE, WILAYA DE TIZI-OUZOU, ALGERIE

Naïma Agharmiou-Rahmoun, Zidane Lahouazi

Abstract


La problématique du DD est aujourd’hui incontournable et se trouve au coeur des préoccupations de différents pays. L’Algérie n’est pas en reste. Se trouvant confrontée à de nouvelles donnes économiques et sociales depuis quelques décennies, les pouvoirs publics tentent tant bien que mal de se rallier à la cause du DD3, mais la réalité du terrain révèle des résultats insuffisants. Cette contribution tente de montrer que ce sont parfois des actions locales qui permettent de faire aboutir les objectifs du DD comme nous l’indique l’exemple de la GDM dans les villages de montagne de la commune de Bouzeguene en région de Kabylie. En fait, la dégradation avancée du cadre de vie des villageois due à un amas excessif de détritus et à une mauvaise gestion du service de ramassage des DM, a entraîné la résilience des villages à travers une gouvernance participative. Les territoires en question ont cette spécificité culturelle ancestrale imprégnée de l’entraide, du partage et du respect de la vie communautaire (J. P. Carrière, 2014), des valeurs caractérisant les villages Kabyles. Pour aborder la question, une enquête de terrain a été menée auprès des 24 villages qui composent la commune. L’analyse de l’enquête s’est appuyée sur la grille de DD de Villeneuve et Riffon, réduite pour notre cas d’étude à quatre dimensions (environnement, économie, social et gouvernance). Le traitement des données a permis de hiérarchiser les villages selon les modes de gestion et a permis la construction de cinq groupes. Le résultat le plus significatif de notre analyse c’est qu’une gestion participative locale et la mise en place des modes de gestion efficaces entrainent une nette amélioration du cadre de vie. A l’inverse, quand cette gestion des DM incombe uniquement aux autorités publiques, la situation est on ne peut plus affligeant



DOI: http://dx.doi.org/10.15551%2Flsgdc.v43i2.1125

Refbacks

  • There are currently no refbacks.